Protheses mammaires

Protheses mammaires Tunisie : Chirurgie mammaire

Les prothèses mammaires sont des implants en silicone cohésif qui permettent d’augmenter le volume des seins pour leur donner une jolie forme. Elles peuvent être utilisées pour corriger une aplasie mammaire, c’est-à-dire une absence de seins chez la femme ou une hypotrophie mammaire, donc des seins peu développés. La prothèse mammaire est utilisée dans la chirurgie esthétique des seins et particulièrement, pour l’augmentation mammaire.

Les prothèses mammaires sont remplies de gel en silicone cohésif donc plus consistant et plus résistant qui évite les ruptures comme ça peut être le cas des avec des implants salins.

Types d’implants mammaires

Les prothèses mammaires diffèrent selon leur taille, leur forme, leur surfaçage, leur remplissage ou leur qualité. Le choix de l’implant est donc nécessaire pour le résultat attendu d’une augmentation mammaire.

La composition d’un implant est sans doute son enveloppe et le type de remplissage. Pour l’enveloppe, c’est généralement un élastomère de silicone, et le produit de remplissage le gel de silicone ou du sérum physiologique. L’enveloppe peut être lisse ou texturée.

Le gel en silicone est gélatineux, ferme et cohésif. Son élasticité et sa consistance, rapproche la prothèse mammaire en silicone du tissu naturel du sein et donc réduit le risque de rupture. Même en cas de rupture, il n’y a pas de risque pour la substance de remplissage de se répandre dans le sein. Cette prothèse offre un résultat esthétique. L’implant en silicone offre une plus grande sensibilité au toucher. Mais en cas de fuite d’un implant en silicone, seul un examen radiologique peut permettre de le détecter. C’est le plus souvent lors d’une mammographie que la rupture est constatée.

Les implants remplis de solution saline ont l’avantage en cas de rupture, d’être complètement absorbée par l’organisme, ce qui n’est pas le cas des implants en silicone, qui ne pouvant être absorbé, peut former des coques. Même si la dernière génération des implants en silicone, notamment le style 410, très cohésif, à une consistance plus résistante. Une rupture d’un implant salin va entraîner une perte du volume des seins.

Quel implant mammaire choisir ?

La plupart des interventions d’augmentation des seins sont aujourd’hui faites avec des implants en silicone. Mais, pour choisir un implant, au-delà de son remplissage, la forme est importante. Il existe deux formes d’implants. Les implants de forme ronde et ceux de forme anatomique. C’est la silhouette et le résultat souhaité qui détermine le choix de la forme.

Les implants de forme ronde offre un aspect plus naturel aux seins, parce qu’elles sont essentiellement faites en silicone. Le seul inconvénient c’est qu’elle présente un risque de rotation. Contrairement à l’implant de forme ronde qui ne rote pas et donne plus de volume aux seins.

Quelle position choisir pour prothèse mammaire ?

La pose de l’implant va se faire en avant ou alors en arrière du muscle pectoral ou en position mixte. Pour les femmes à silhouette mince, ayant moins de glande, la position retro-pectorale est privilégiée.

Par contre, la femme ayant une bonne qualité de peau et la glande bien placée, c’est en position pré-musculaire que sera placée la prothèse mammaire. La pose d’un implant devant le muscle est le plus souvent moins douloureuse et l’intervention plus rapide. De plus, les prothèses sont immobiles en cas de contraction des muscles pectoraux. Cette position est aussi favorable pour la correction d’une ptose mammaire. Son inconvénient, c’est qu’il y a avec cette position, un risque de coque, que le résultat n’est pas assez naturel pour les personnes minces.

Le chirurgien esthétique en fonction de la silhouette de la patiente, de la qualité de sa peau et de ses seins, choisira avec elle, l’une de ces positions ou la position du dual-plane.

Quelle est la durée de vie d’un implant ?

La durée de vie d’un implant en silicone est de 12 ou 15 ans, tandis que pour l’implant en sérum physiologique ou à l’eau salée est de 8 ans.

Il faut rappeler qu’une autre technique d’augmentation mammaire est le lipofilling des seins, et que pour le faire, le chirurgien esthétique va utiliser la graisse extraite de la patiente par liposuccion, qu’il va réintroduire dans les seins. La durée de convalescence est plus courte sans doute que pour la pose d’implant, mais le résultat n’est pas le même.